La rentrée des classes

31 août 2019
Mélissa Breton-Guertin

Bonjour chers lecteurs/trices. Et si aujourd’hui ont parlait de la rentrée des classes.

Certains ont hâte de revoir leurs amis, d’autres angoissent à l’idée de devoir recommencer une autre année entouré de ces centaines de visages qui semblent tous aussi inconnus les uns des autres.

Ce moment où tu arrives à l’école et que tu t’attends que t’es amis de l’an dernier viennent te voir, mais que tu te fais de faux espoirs. Ceux-ci avait eu le temps de se faire d’autres amis pendant l’été et semblent déjà tellement populaires…. Vous devez vous dire en ce moment, : « Mais pourquoi n’as-tu pas fait comme eux ? Pourquoi n’as-tu pas toi aussi essayer de te faire des amis ? ». Je vais répondre immédiatement à cette question.

J’ai essayé, oui oui j’ai bien essayé. Chaque matin, je cherchais une solution pour pouvoir communiquer avec des gens de mon âge. Nous n’avions pas internet chez nous et je vivais en campagne. Il est difficile de rencontrer des gens dans le fond d’un rang.

Ces amis qui ne sont pas venus me voir étaient mes seuls amis. Je souhaiterais dire plutôt que je n’en avais qu’une, les autres sont parties en cours de route. Elles ont commencées à m’intimider avec les autres personnes qui s’en prenaient à moi tous les jours.

L’année où je suis rentrée à la cité Étudiante Polyno pour la première fois, je me sentais seule au monde. Je me suis toujours demandé qu’est-ce que j’avais fais de pas correct pour que les gens me rejettent ainsi. Je crois que je n’avais pas d’assez beaux vêtements, pas d’argent et surtout j’étais une personne très timide. Il était donc facile de s’en prendre à moi.

Je n’ai jamais compris pourquoi les plus fort s’en prennent aux faibles. Ils devraient plutôt se servir de leur force pour leur donné un coup de main. Les gens jugent trop vite, ils ne savent pas ce qu’il se passent dans la vie de ces personnes qu’ils considèrent comme faibles. Moi, j’aurais tout fait pour leur donné un coup de main s’ils auraient été dans la même situation que moi.

À ceux qui ne le savent pas encore, ma vie à la maison n’était pas extra. Avec tout ce qui se passait chez moi et à l’école, des idées noirs traversaient parfois mon esprit. Quelque chose m’a aidé à tenir. Si vous voulez savoir de quoi il s’agit, écrivez-moi un commentaire et je vais vous le dire. 😉

Mais bref, aujourd’hui je ne leur en veux plus. Je suis contente d’avoir traversé tout cela, car ça ma permit de devenir celle que je suis. Par contre, je vous demanderais de porter une attention particulière aux personnes qui comme moi je l’était, sont seuls au monde. Essayer de les aider, invitez-les à rejoindre votre cercle d’amis. Un seul geste peur faire une différence ! Bonne journée à tous 🙂

 

Allez voir mon prochain article : Halloween

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on pinterest
Pinterest
Image d'Halloween

Halloween

Ahhh l’Halloween, la fête des sorcières, des fantômes, des monstres et des vampires. Que c’est plaisant de voir tous ces jeunes enfants marcher de maisons en maisons pour aller récolter toutes sortes de sucreries à se mettre sous la dent.

En lire davantage »

La vie en ville vs la vie en campagne

Depuis que j’étais toute jeune, j’ai toujours habité en campagne. Je me souviens q’en maternelle, j’habitais dans le petit village de Tascherau et l’été d’après nous avons déménagés à Ste-Germaine. Donc, depuis ce temps, je vivais en campagne.

En lire davantage »

2 réflexions au sujet de “La rentrée des classes”

  1. Ping : La vie en ville vs la vie en campagne ⋆ Mélissa Breton Guertin

  2. Ping : En maternelle j’habitais dans le petit village de Taschereau

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *